GOVTech

Contexte:


Le MTC reconnait que la main-d’oeuvre constitue un précieux atout et qu’une bonne gestion des ressources humaines et de saines relations entre l’équipe dirigeante et les travailleurs fondées sur le respect des droits de ces derniers, dont la liberté syndicale et le droit à la négociation collective, représentent des facteurs essentiels de pérennité des activités.
A cet effet, le MTC a établi cette procédure qui décrit la manière dont les travailleurs du projet seront gérés conformément aux prescriptions du droit national et de la Banque Mondiale, dont particulièrement la NES 2 (Emploi et conditions de travail). Elle décline la façon avec laquelle la NES 2 s’appliquera aux différentes catégories des travailleurs du projet.
Cette procédure est un document évolutif qui est lancé en phase de préparation du projet et qui est examiné et revue tout au long de la mise en oeuvre du projet afin d’assurer sa pertinence et son adéquation.


Aperçu sur la structure du projet GovTech :


Le projet GovTech est structuré autour de trois composantes qui se renforcent mutuellement:

- La composante 1 vise à reconcevoir les processus administratifs clés et à introduire des solutions numériques et institutionnelles simples d'utilisation afin d'améliorer l'accès et l'expérience des usagers et de réduire la fracture numérique. Dans le cadre de la restructuration du projet GovTech, cette composante a fait l’objet d’une mise à jour avec l’intégration de la nouvelle sous-composante 1.4. qui vise à améliorer l'efficacité, la redevabilité et l'orientation usager de la prestation des services de santé.

- La composante 2 complète la composante 1 en renforçant les capacités des secteurs public et privé pour assurer une prestation de services plus rapide et plus réactive. Pour ce faire, elle améliore l'identification des usagers, l'engagement des citoyens, la gestion du changement et l'incitation à l'adoption de réformes essentielles.
- La composante 3 permet l’adoption et la mise en oeuvre accélérées des solutions fournies dans les composantes 1 et 2. Elle permet d’améliorer l’accès, la qualité et la redevabilité des services sélectionnés en répondant aux besoins de connectivité dans des localisations ciblées de prestataires de services d’éducation et de protection sociale.

Top